Dans la monographie de Sinte réalisée par le musée Rops, à Namur, le critique belge Claude Lorent a écrit:
« En optant pour le noir, Sinte a choisi l'abstinence. Il sait la valeur des éclats, mais les refuse. En aucun cas il ne s'agit de plaire ou de démontrer le savoir-faire. En arriver à rejoindre les magies de l'obscurité, et pour cela s'imposer des rituels personnels, comme une sorte de mysticisme.

La pénombre à respecter avant tout, comme la loi du silence. Dans cette semi-obscurité, on ne voit bien qu'avec l'esprit qui guide vers la sagesse, la retenue, l'humilité. La couleur noire s'orne de nuances inattendues, de sobres richesses de parure mais finit toujours par accomplir sa funeste besogne, retournant au tragique. »







l Retour vers la Galerie l
l Accueil l Concours l Exchange l e-card l

Copyright © estampe.be 1999-2010 - All rights reserved.

Mesure audience